vendredi 30 septembre 2011

Beauchamp défend tous ses diplômés

"La ministre de l’Éducation se défend de vouloir gonfler le taux de réussite scolaire chez les jeunes en offrant des « diplômes à rabais » aux élèves en difficulté. «Si je ne compile pas ces certificats, ce seront des décrocheurs, parce qu’ils n’auront rien obtenu. Un décrocheur, c’est quelqu’un qui a lâché l’école, plaide Line Beauchamp en entrevue. Ces jeunes-là se présentent à l’école ou à un stage en milieu de travail qui les prépare à un métier.» Mme Beauchamp parle ainsi des détenteurs de Certificats préparatoires au marché du travail (CPMT) et des Certificats de formation pour des métiers semi-spécialisés (CFMSS). Pour obtenir l’un ou l’autre de ces deux diplômes, les élèves doivent simplement avoir suivi, dans le cas du CPMT, leur parcours au primaire sans être obligés de le réussir. Pour le CFMSS, les candidats doivent avoir suivi les cours de français, d’anglais et de mathématiques du premier cycle du secondaire sans obligation de les réussir. Depuis 2000, le MELS inclut ces diplômés dans le taux global de réussite scolaire qui, en 2009, était de 61% après cinq ans au secondaire. La Fédération des syndicats de l’enseignement croit qu’il s’agit de «diplômes à rabais», puisque les élèves ne sont pas requis de réussir." Suite de l'article de Régys Caron du Journal de Québec.

Aucun commentaire: