samedi 3 septembre 2011

Doit-on tolérer l'incompétence en éducation ?

"Devrait-on évaluer les enseignants au Québec? La Coalition pour l'avenir du Québec a relancé l'idée au printemps dernier. Ça se fait ailleurs, aux États-Unis et dans d'autres provinces canadiennes. Mais au Québec, l'évaluation des enseignants est un sujet tabou qui suscite un vif malaise. En attendant, on tolère la médiocrité dans nos écoles." Suite de l'article de Pascale Breton de La Presse.

"À moins de commettre un crime grave, un enseignant «moyen» peut poursuivre toute sa carrière sans acquérir de nouvelles qualifications ni être inquiété outre mesure par la direction de son école. «Une fois que tu as ta permanence, si tu ne frappes ni n'agresses personne sexuellement, tu as un ticket pour 30 ans. C'est scandaleux», martèle Jean-François Roberge, enseignant de la Rive-Sud." Suite de l'article de Pascale Breton de La Presse. Voir le billet du professeur masqué.

Aucun commentaire: