mercredi 21 septembre 2011

Gaspillage et compressions

"Garder le cap sur l'atteinte du déficit zéro en 2013-2014 comme le fait le gouvernement québécois est un objectif ambitieux qui rallierait davantage l'ensemble de la société si les libéraux ne traînaient pas un lourd déficit de crédibilité. Exiger des compressions supplémentaires de 800 millions $ lorsque le ministère des Transports dilapide des fonds publics au profit d'entreprises privées et du crime organisé discrédite un redressement budgétaire pourtant essentiel." Suite de l'éditorial de Brigitte Breton du Soleil.

Aucun commentaire: