dimanche 11 septembre 2011

La Coalition veut convaincre

"(...) Qui est le candidat idéal pour un possible parti politique? «Quelqu'un qui a du courage, prêt à poser des gestes nécessaires en santé, même chose en éducation, dit-il. En éducation, ça va nous prendre quelqu'un qui va être capable de dire : on va implanter une évaluation des enseignants, on va mettre les écoles autonomes, on va abolir les commissions scolaires, on va avoir des petites directions régionales qui vont juste répartir les ressources et les élèves», a-t-il fait valoir." Suite de l'article de Caroline D'Astous du Journal de Montréal.

Aucun commentaire: