samedi 17 septembre 2011

Le DG de la Fédération des établissements privés contribue à nourrir une vision négative du réseau public

"Samedi matin. La bonne vieille presse en papier. Au centre, un cahier promotionnel produit par la Fédération des établissements d'enseignement privé. Dans le cahier, une entrevue avec le directeur- général de cette fédération. Dans cette entrevue, ceci: "Depuis quelques années, le système scolaire québécois manifeste des signes inquiétants de fatigue, tels que la chute des taux de diplomation, l'augmentation de l'abandon scolaire, le retard des garçons sur les filles...." Et pourtant, les plus récentes données disponibles relatives à la persévérance scolaire montrent une diminution importante du décrochage. Cette baisse est visible dans toutes les commissions scolaires francophones, et ce, tant pour les filles que pour les garçons. Ces données viennent probablement confirmer que les efforts soutenus et variés mis en oeuvre par l'ensemble du réseau public et ses partenaires portent leurs fruits." Suite du billet de Marc St-Pierre.

Aucun commentaire: