mercredi 14 septembre 2011

Le MELS ne prend pas au sérieux le défi des étudiants avec besoins particuliers au collégial

"Selon le projet de répartition des allocations transmis aux différents cégeps du Québec, il semble évident que le Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) ne considère pas l'ampleur et la complexité du phénomène des étudiants avec besoins particuliers (EBP). Une récente recherche de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) nous apprenait que, entre 2005 et 2009, le nombre d'EBP est passé de 1 260 à 4 709 dans les cégeps, représentant une augmentation de 280%. «Le financement des services adaptés doit tenir compte des besoins réels des établissements. Or, le MELS établit ses allocations en fonction des effectifs totaux incluant tous les étudiants, ayant ou pas des besoins particuliers, d'il y a deux ans. Quand on connaît le rythme de croissance annuel du nombre d'étudiants avec besoins particuliers, il y a lieu de s'inquiéter», souligne Bernard Bérubé, président de la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ). Selon les données dont on dispose, le MELS ne prévoit accorder, pour l'année 2011-2012, qu'une somme de 4 millions de dollars pour permettre à l'ensemble des cégeps de répondre aux besoins des EBP. Récemment, la Fédération des cégeps estimait plutôt à 13 millions de dollars le montant nécessaire à cette fin." Suite du communiqué de presse.

Aucun commentaire: