mardi 20 septembre 2011

Les écoles du Québec n'offrent pas un environnement propice à l'enseignement

"Avec des classes trop chaudes, bruyantes, poussiéreuses et mal éclairées, l'environnement de travail n'est pas propice à l'enseignement dans les écoles de la province. C'est le constat que fait Jessica Riel, ergonome et doctorante en éducation à l'Université du Québec à Montréal, qui s'est penchée sur l'activité de travail des enseignants du secondaire dans le cadre de son mémoire. Au terme d'entrevues avec une douzaine d'enseignants et 87 heures d'observation dans deux écoles secondaires de la Montérégie, elle dresse un portrait peu reluisant de la situation." Suite de l'article de Pascale Breton de La Presse.

Aucun commentaire: