vendredi 2 septembre 2011

L'inattention est le meilleur élément prédictif de l'échec scolaire

"Le déficit d'attention, chez les enfants d'âge scolaire, est souvent associé à l'hyperactivité et parfois même considéré comme une conséquence de celle-ci. Les travaux en psychologie comportementale ont donc abondamment utilisé les mesures d'hyperactivité pour déterminer les probabilités de réussite ou d'échec scolaire, une hyperactivité élevée étant de mauvais augure pour la réussite des études.Ces deux dimensions sont maintenant mesurées séparément et il apparait de plus en plus clair que l'inattention est davantage liée à l'échec scolaire que l'hyperactivité. C'est du moins ce qui ressort d'une vaste étude longitudinale du Groupe de recherche sur l'inadaptation psychosociale chez l'enfant (GRIP) qui a observé le parcours de 2000 élèves pendant 16 ans." Suite de l'article de Daniel Baril de UdeMNouvelles.

Aucun commentaire: