vendredi 2 septembre 2011

Quand s'envole le temps

"Ça ne rate jamais. Le mois de septembre arrive et la tension monte. Que ce soit pour la liste des effets scolaires à dénicher, de nouveaux souliers à acheter ou des inscriptions au centre sportif de toute la famille à renouveler, c'est la folie. La liste des choses à faire ne cesse de s'allonger. De quoi perdre, bien malheureusement, toute la «zénitude» accumulée pendant les vacances. Mais pourquoi diable est-ce ainsi? Est-ce une fatalité? Vivre est allé interroger des penseurs pour trouver quelques pistes de réponses. Verdict? Ils ont chacun leur façon de voir les choses. Et ils sont aussi débordés que nous!" Suite du billet de Silvia Galipeau de La Presse.

Aucun commentaire: