mardi 6 septembre 2011

Ritalin dans les universités : appel à une intervention plus musclée

"La consommation de Ritalin et de substances stimulantes est estimée entre 5% et 35% dans les universités canadiennes. Les étudiants qui consomment ces produits dans le but d'améliorer leurs performances scolaires mettent leur vie en danger dénoncent des chercheurs. Dans un éditorial publié aujourd'hui dans le Journal de l'Association médicale canadienne, ces chercheurs pressent les universités d'adopter des méthodes d'intervention beaucoup plus sévères." Suite de l'article d'Ariane Lacoursière de La Presse.

Aucun commentaire: