lundi 26 septembre 2011

Une société du savoir, mais laquelle ?

"Tout le monde veut une société du savoir, mais personne ne voit la même à l'horizon. Certains politiciens se sentent par exemple autorisés à imposer leur vision du type de recherche qui devrait être financé, quitte à court-circuiter les organismes subventionnaires formés d'experts. Les experts de leur côté, aimeraient bien faire comprendre aux politiciens pourquoi leur domaine de recherche mériterait plus de sous. Cette incompréhension est une des motivations derrière des initiatives «science et politique» qui ont fleuri ces dernières années en Amérique du nord. Les étudiants de l'Université McGill tenaient ainsi vendredi leur deuxième «Dialogue sciences et politiques» annuel, dont le but, comme l'indique le titre, est de créer un dialogue entre ces deux planètes qui s'ignorent trop souvent." Suite de l'article de Pascal Lapointe de l'Agence Science Presse.

Aucun commentaire: