samedi 1 octobre 2011

Celle qui ne veut pas partir

"Ses élèves l'appellent Madame Antonine. Elle aurait pu prendre sa retraite il y a 15 ans, en même temps que son conjoint, mais elle n'était pas prête. «Je sentais que j'allais mettre un moteur à terre quand il était bon pour continuer.» Et l'aventure se poursuit. En juin dernier, elle a fêté ses 50 ans de carrière, dont 27 ans passés à l'école J.-Jean-Joubert, à Laval. Au début de l'année, la directrice a présenté l'ensemble du corps enseignant. «En me présentant, elle a dit: "Voilà celle qui ne veut pas partir"», raconte Antonine Boily, avec le sourire." Suite de l'article de Anne-Laure Jeanson du Devoir et source de la photo.

Aucun commentaire: