mardi 25 octobre 2011

La Commission scolaire des Phares réagit : bureaucratie scolaire ou gouvernementale ?

"Les récents propos de la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, à l’endroit des commissions scolaires, suscitent des réactions. Selon la Commission scolaire des Phares, la bureaucratie est plutôt du côté du ministère.  La ministre de l’Éducation, qui avait le projet d’amputer de moitié les budgets des commissions scolaires pour transférer cet argent directement aux écoles, n’a pas reçu l’appui des libéraux réunis en congrès, en fin de semaine. Cependant, au terme du congrès, Line Beauchamp a encore manifesté l’intention de s’attaquer à la «bureaucratie scolaire». À la Commission scolaire des Phares, le président, Raymond Tudeau, et le directeur général, Jean-François Parent, rappellent que les frais de gestion de leur organisation ne sont que de 3%, une proportion confirmée par le Vérificateur général du Québec. «Tout ce qui ne fait pas partie de ces 3% va aux services aux élèves.» Suite de l'article de Thérèse Martin du journal L'Avantage.

Aucun commentaire: