mardi 18 octobre 2011

La violence envers les profs : un plan qui ne donne rien

"Alors que les agressions contre les enseignants se multiplient, la colère gronde à l'endroit du ministère de l'Éducation dont le plan de lutte à la violence dans les écoles est perçu comme une «coquille vide» par les directions d'école et même par un chercheur qui a participé à sa mise en place. «On n'est pas beaucoup appuyé, déplore Sylvain Cloutier, directeur de l'école secondaire Fernand-Lefebvre, située à Sorel-Tracy. Le ministère nous a imposé un plan qui est lourd à gérer et l'argent n'est jamais arrivé. Pourtant, la violence est très présente dans nos écoles. On a même vu des cas de suicides reliés à l'intimidation.» Tout comme d'autres directeurs d'école rencontrés par le Journal (voir encadré ci-contre), M. Cloutier se dit ouvertement «déçu» par le plan d'action pour prévenir et traiter la violence à l'école, lancé en grande pompe par le ministère de l'Éducation, en 2008, au coût de 17 M$. Hier, le Journal faisait état de statistiques troublantes sur la violence dans nos écoles. Or, les directions d'école et les enseignants sont nombreux à se plaindre de «l'inaction» du gouvernement dans ce domaine." Suite de l'article de Sarah-Maude Lefebvre du Journal de Montréal.

Aucun commentaire: