vendredi 14 octobre 2011

Le drôle de pacte

"Dans son document sur l’éducation, François Legault, ancien ministre péquiste de l’éducation, propose un nouveau «pacte» avec le corps enseignant du primaire et du secondaire du Québec. D’abord, des «cadeaux»: augmentation de 20% des salaires et autonomie sur les méthodes pédagogique (est-ce un désaveu de la réforme qu’il a lui-même participé à mettre en place?). Mais ces cadeaux doivent êtres mérités, car c’est en fonction de la «performance» que les enseignant-es obtiendront, ou non, ces augmentations. Et comment diable mesure-t-on la performance d’un-e enseignant-e? (...) Plutôt qu’une augmentation de leur salaire en fonction d’une évaluation au mérite, il y a fort à parier que la plupart des profs aimeraient bien voir diminuer le nombre d’élèves par classe afin de pouvoir faire leur métier adéquatement. Parions aussi que ça améliorera au passage leur motivation." Suite du billet de Simon Tremblay-Pépin de l'Institut de recherches et d'informations socio-économiques. Source de la photo de François Legault.

Aucun commentaire: