mardi 4 octobre 2011

L'histoire du Québec est trop peu enseignée, défend une étude

"L'histoire nationale du Québec est négligée par le milieu universitaire, selon une étude effectuée par l'historien Éric Bédard avec l'aide de Myriam d'Arcy, dévoilée à la Fondation Lionel Groulx en présence de son président Claude Béland. Les auteurs dénoncent la tangente pédagogique amorcée en 1994 par le milieu de l'éducation québécois qui fait en sorte que les enseignants reçoivent selon eux une formation insuffisante sur l'histoire québécoise. Ainsi, les enseignants qui dispensent le cours «Histoire et éducation à la citoyenneté» de secondaire trois et quatre, n'auront suivi, en moyenne, que trois cours d'histoire du Québec. Les auteurs montrent du doigt les programmes d'enseignement secondaire qui mettent l'accent davantage sur la pédagogie et la didactique que sur les disciplines enseignées. Ils soulignent que les quelques cours sur l'histoire du Québec des futurs maîtres sont dilués au sein d'un cursus de 4 ans de cours de baccalauréat." Suite de la nouvelle de Radio-Canada.

Aucun commentaire: