samedi 22 octobre 2011

Veut-on créer 2886 mini-commissions scolaires ?

"Depuis un bon moment, les commissions scolaires souffrent d'un sérieux déficit d'amour et de crédibilité. L'ADQ souhaite  carrément leur disparition. La coalition de François Legault veut décentraliser une partie de leurs responsabilités vers les écoles, puis les réduire à 30 et les fusionner avec les bureaux régionaux du ministère de l'Éducation. Les directions d'écoles s'estiment mal desservies et réclament  plus de pouvoirs. La population les trouve trop bureaucratiques et pas suffisamment démocratiques. On leur reproche même d'accumuler des surplus (quel bonheur si  les gouvernements et  les organismes publics avaient tous ce «défaut »).  Et voilà que le gouvernement, ne voulant pas être en reste, entend les transformer en coopératives de services tout en amputant 50% de leur budget. Il y a actuellement dans la province 2886 écoles, soit une moyenne de 42  écoles par commission scolaire; celles-ci accueillent 1 030 000 jeunes et emploient 119 800 personnes. Quelle que soit la structure administrative retenue, la formation devra continuer d'être donnée. Si par hypothèse, on faisait  disparaître les commissions scolaires (ce qui fut jugé anticonstitutionnel au Nouveau-Brunswick), qu'arriverait-il? Suite de la lettre d'opinion de Guy Gagné parue dans Cyberpresse.

Aucun commentaire: