jeudi 17 novembre 2011

Beauchamp sur la défensive

"La ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, a dû se défendre mardi d’une accusation du Parti québécois voulant qu’elle «vole des noms pour essayer de vendre sa salade». La députée de Taillon, Marie Malavoy, s’est indignée de la manœuvre du ministère de l’Éducation qui, vendredi, a acheté sur Google les noms «Fédération universitaire du Québec», «Fédération étudiante collégiale du Québec» et «grève étudiante» pour guider les internautes sur un nouveau site vantant les mérites de la hausse de frais de scolarité." Suite de l'article de Régys Caron du Journal de Québec.

Aucun commentaire: