mardi 29 novembre 2011

Fausses accusations : les hommes craignent l'enseignement

"Les fausses accusations d'abus sexuels peuvent briser des carrières, comme l'a relaté le Journal, hier. Elles sont la hantise des enseignants masculins, à tel point que certains délaissent cette profession. Le problème est tel que le ministère de l'Éducation se penche sur la question dans son comité sur la présence masculine en enseignement. Fondé en janvier, le groupe est chargé de trouver des stratégies pour recruter plus d'hommes en enseignement par l'évaluation de différents facteurs. Les fausses allégations d'abus sexuels sont l'un d'eux. «Il y a un inconfort masculin, à travailler avec de jeunes enfants, lié aux fausses allégations. Ça brise des vies», relate Égide Royer, professeur en enseignement à l'Université Laval, qui a par ailleurs rencontré le comité" Suite de l'article de Christine Bouthillier du Journal de Montréal.

Aucun commentaire: