mercredi 30 novembre 2011

L'Association des professeurs de français estime que Québec erre dans sa réforme sur la lecture

"Les élèves du primaire vont retourner 40 ans en arrière si le ministère de l'Éducation concrétise son intention de réformer l'enseignement de la lecture pour l'axer sur l'association entre les lettres et les sons, estime l'Association québécoise des professeurs de français (AQPF). La présidente de l'AQPF, Suzanne Richard, croit que Québec ferait fausse route en acquiesçant ainsi à la demande des syndicats d'enseignants, qui souhaitent généraliser cette approche dans les écoles. «Dans les années 70, c'était ça, l'enseignement de la lecture. Au primaire, on apprenait les lettres, puis ensuite on formait des syllabes, puis ensuite on formait des mots et, un jour, on faisait des phrases. On sait maintenant que ce n'est pas juste comme ça qu'on apprend», dit Mme Richard." Suite de l'article de Marc Allard du Soleil et source de la photo.

Aucun commentaire: