dimanche 27 novembre 2011

Plaidoyer pour une université publique

Normand Baillargeon, professeur en sciences de l'éducation de l'UQAM et anarchiste avoué, propose un court essai qui se lit tout seul: Je ne suis pas une PME. Plaidoyer pour une université publique. La transformation de l'université publique qu'il "décrit et décrie" est marquée par sa prise de contrôle par des intérêts financiers. Cela s'observe autant sur le plan de la recherche (instrumentalisation de la recherche aux fins de servir les intérêts des entreprises) que sur le plan de l'enseignement (formation du capital humain). Il plaide pour l'instauration d'une université véritablement publique. La solution qu'il propose: faire sécession, comme l'ont fait les professeurs de la New School of Social Research. "Je reprends à mon compte cette idée et j'imagine facilement une cinquantaine de professeurs accompagnés de quelque trois cents étudiants fondant tous ensemble un Institut universitaire voué au Studium Generale, à l'abri des désormais sclérosants contrôles extérieurs administratifs et bureaucratiques et des ennemis intérieurs aux mille visages, et sortant de la logique de la production et de la croissance à tout prix, dans le but de fonder une véritable communauté intellectuelle" (pp.84-85). Un essai à lire pour développer son sens critique, comme c'est le cas de tous les autres livres de ce spécialiste de Chomsky, dont le désormais célèbre Petit cours d'autodéfense intellectuelle (traduit en anglais, allemand, néerlandais, finnois, roumain, coréen, italien, espagnol et portugais!).

Aucun commentaire: