mardi 1 novembre 2011

Santé et éducation : des compressions, mais pas d'abolition, dit la ministre Courchesne

"Les paliers administratifs intermédiaires dans les réseaux de l'éducation et de la santé ne sont pas menacés sous le gouvernement de Jean Charest même s'ils devront s'astreindre à des compressions de 350 millions $ en santé et de 180 M $ en éducation, dont 65 millions $ dans les commissions scolaires. «La volonté du gouvernement est de diminuer la bureaucratie dans les commissions scolaires, d'avoir plus de flexibilité. Plusieurs scénarios peuvent être envisagés, mais on n'est pas dans l'univers des fusions des commissions scolaires. Nous, on ne veut pas abolir les commissions scolaires...», a répondu Michelle Courchesne, la présidente du Conseil du trésor, invitée hier de la Chambre de commerce et de l'industrie Rimouski-Neigette. À Mont-Joli la semaine dernière, la présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec, Josée Bouchard, avait indiqué que les commissions scolaires examineraient la possibilité de regrouper leurs services, voire de fusionner sur une base volontaire." Suite de l'article de Carl Thériault du Soleil.

Aucun commentaire: