mardi 1 novembre 2011

Tumulte dans le système d'éducation du Québec

"Je suis une enseignante d'expérience ayant oeuvré au primaire et au secondaire. Je termine bientôt mes études en maîtrise à l'Université de Sherbrooke. Mon intérêt de recherche a longtemps porté sur la manière dont s'instaurent les changements dans le système d'éducation québécois, à partir d'implantations controversées telles que le nouveau programme d'éthique et culture religieuse et, plus largement, celle de la Réforme de l'éducation préconisée par Pauline Marois. J'aurais aimé comparer les implantations de changements dans des entreprises privées à ceux qui sont fréquemment proposés par le MELS. Cette analyse aurait été faite sous l'angle des investissements en ressources financières et humaines. J'émettais l'hypothèse qu'une entreprise privée ne peut se permettre d'investir autant d'argent que le MELS l'a fait avec la mise en place du programme d'éthique et culture religieuse et la Réforme, sans l'assurance d'obtenir des résultats tangibles dans l'atteinte des buts du changement." Suite de la lettre d'opinion de Claire Bergeron, parue dans La Voix de l'Est.

Aucun commentaire: