jeudi 10 novembre 2011

Une école qui exige l'engagement des parents

"L'École des Trois-Sources à Châteauguay est l'une des rares écoles alternatives du Québec accréditée par le ministère de l'Éducation. Son approche pédagogique tranche sur bien des aspects avec celle adoptée dans les écoles publiques. Y aurait-il là de bonnes leçons à tirer?" Suite de l'article de Patricia Blackburn du Soleil de Châteauguay.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

La lecture de cet article sur les écoles alternatives m'a aussitôt fait penser à l'ouvrage de Thomas Gordon que je lis présentement (Enseignant efficace – Enseigner et être soi-même, 2005). Selon cette philosophie, le rapport de force qui se retrouve dans les modes d'éducation autoritaire nuit considérablement au développement du plein potentiel de l'élève. Selon les valeurs prônées par les écoles alternatives, l'élève développe davantage son autonomie ainsi que son engagement vis-à-vis ses propres apprentissages, qui ne peuvent qu'en devenir plus significatifs. Trop souvent, les enseignants des écoles traditionnelles critiquent les parents pour leur manque de coopération et leur implication souvent presque absente vis-à-vis l'éducation de leur enfant. Pourtant, depuis 35 ans, ce type d'école exigeant la coéducation implique nécessairement l'implication des parents. Même si je n'ai jamais été en contact avec ce type d'école, je suis toujours aussi impressionnée par la volonté des ses acteurs et leur motivation de vivre l'école différemment. Avec les taux de décrochage élevé chez les garçons et leur manque d'intérêt vis-à-vis l'école, cette méthode alternative d'enseignement est sans aucun doute très positive pour ceux-ci. En effet, les élèves peuvent bouger, s'exprimer et choisir eux-mêmes des sujets qui les intéressent. Malgré certains côtés plus sombres, dont une transition parfois problématique vers les écoles traditionnelles ou des retards parfois notés au niveau de certaines matières, les valeurs de ces écoles sont pour moi, très inspirantes.
Caroline