mardi 13 décembre 2011

Intimidation : le juste milieu

"La plupart des victimes d'intimidation sont des enfants plus timides et réservés «qui ne savent pas mettre des limites», explique Nancy Doyon, auteure du livre Non à l'intimidation. «La façon dont l'enfant réagit quand quelqu'un se moque de lui ou fait quelque chose qu'il n'aime pas est déterminante», plaide l'éducatrice spécialisée qui donne des solutions pour s'y retrouver." Suite de la chronique d'Isabelle Houde du Soleil.

Aucun commentaire: