mardi 6 décembre 2011

Intimidation à l'école : ça fait mal... longtemps

"Le décès de la jeune Marjorie Raymond a éveillé la population sur un phénomène bien réel, chez les jeunes: l’intimidation. Professeure et chercheuse au département des sciences de l’éducation à l’UQAR, Julie Beaulieu confirme, par des études effectuées en région, qu’il existe bien un lien entre l’intimidation et la dépression chez des jeunes. Julie Beaulieu a réalisé deux études sur la question. La première, effectuée dans le cadre de son doctorat, portait sur le lien entre la victimisation et la dépression. "J’ai recueilli des données auprès de 700 élèves âgés entre 13 et 15 ans, 350 élèves québécois et autant de jeunes Français. Au terme de cette étude, j’en ai conclu qu’un lien existe bien entre la victimisation et la dépression, même si d’autres facteurs doivent aussi être pris en considération." Suite de l'article de Thérèse Martin du journal L'Avantage.

Aucun commentaire: