dimanche 4 décembre 2011

Intimidation à l'école: le père Boulé ne veut pas que le gouvernement s'en mêle

"Le directeur général du Séminaire Saint-François, le père Jean-Marc Boulé, ne croit pas que le gouvernement provincial doit s'immiscer dans la gestion des cas d'intimidation en établissements scolaires. Les écoles doivent attaquer de front ce fléau, estime ce vétéran du monde l'éducation. «Ne demandons pas au gouvernement ce qui relève de nos responsabilités. Ce sont les intervenants dans nos écoles qui doivent choisir les moyens», a soutenu hier au Soleil le père Jean-Marc Boulé, à la tête du Séminaire Saint-François de Saint-Augustin-de-Desmaures depuis 1972." Suite de l'article de Samuel Auger du Soleil.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

En tant qu'enseignant du réseau public sur le territoire du SSF, je ne suis pas certain que le SSF soit vraiment une référence sur l'intimidation. Quand on regarde les élèves qui quittent cette école pour rejoindre le public qu'on entend leur histoire, je ne suis pas vraiment certain que c'est bien géré. Certains élèves parlent même d'intimidation comme étant la raison qu'ils ont quitté cette école.