samedi 10 décembre 2011

Intimidation : un grave problème de société

"En 2002, le Conseil supérieur de l'Éducation, dans un avis sur les troubles de comportement des élèves à l'école, rapportait que l'intimidation était un phénomène sous-estimé par les directions d'écoles et l'ensemble des intervenants des écoles. Il a fallu attendre six ans avant que la ministre Courchesne, alors ministre de l'Éducation, présente un Plan d'action pour prévenir et traiter la violence à l'école (2008-2011). Mais trois ans et 17 millions $ plus tard, qu'est-ce qui a changé dans nos écoles? Est-ce que le taux d'intimidation a réellement diminué? On parlait à l'époque de 10 à 15% des élèves qui, sur une base quotidienne, subissaient de l'intimidation. C'était trois à quatre élèves par classe, par jour. C'était et c'est encore, malgré toutes les interventions et les programmes mis en place. Alors, c'est quoi le problème?" Suite de la lettre d'opinion de Marie-Danielle Lemieux parue dans Le Soleil.

Aucun commentaire: