lundi 12 décembre 2011

L'anglais intensif, un projet «utopique» selon les professeurs

"Le plus important regroupement d'enseignants au Québec s'oppose à la décision du gouvernement d'imposer l'apprentissage intensif de l'anglais à tous les élèves de sixième année, estimant que cette mesure va compromettre la réussite des enfants dans les autres matières. Après avoir consulté ses membres au cours des deux derniers mois, la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE), qui représente 60 000 enseignants, dont environ la moitié au primai­re, fera connaître publiquement cette position aujourd'hui. Selon la FSE, la décision du premier ministre Jean Charest d'obli­ger tous les élèves de sixiè­me année à consacrer la moitié de leur année scolaire à l'anglais est «uto­pique» et «risque d'hypothéquer la réussite des élèves, notamment ceux en difficulté»." Suite de l'article de Marc Allard du Soleil et source de la photo.

"Réunis en Conseil fédéral vendredi dernier, les syndicats affiliés à la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) ont adopté une proposition jugeant utopique l’universalité du programme d’Anglais intensif en sixième année du primaire, c’est-à-dire partout et pour tous les élèves. Selon eux, ce programme risque d’hypothéquer la réussite des élèves, notamment ceux en difficulté." Suite du communiqué de presse de la FSE-CSQ.

Aucun commentaire: