mercredi 14 décembre 2011

L'apprentissage du français est l'un des facteurs qui fait décrocher les jeunes

"L'apprentissage de la langue de Molière dans les écoles secondaires de la région de Québec est le premier facteur responsable du désengagement scolaire chez les garçons. Selon une enquête effectuée auprès de 1500 élèves de la région de Québec en mai 2008, commandée par la Conférence régionale des élus (CRÉ) et ses partenaires dans la lutte au décrochage scolaire, 32,1% des garçons affirment avoir une faible volonté d'apprendre en français. Les trois facteurs sur 17 les plus étroitement liés au niveau de l'engagement scolaire des garçons se rapportent à la dimension scolaire et professionnelle. Outre la faible volonté d'apprendre en français, le manque de motivation et les relations négatives avec les enseignants font partie des raisons le plus souvent citées par les répondants." Suite de l'article de Diane Tremblay du Journal de Québec.

Aucun commentaire: