samedi 3 décembre 2011

Les mots qui tuent

"Comme la société ne tolère plus et dénonce la violence physique faite aux enfants, elle doit devenir tout aussi intolérante à l'égard des jeunes, mais aussi des adultes, qui empoisonnent et détruisent la vie de leurs pairs avec leurs mots. Ne pouvant plus supporter sa vie et l'intimidation dont elle était victime à l'école, Marjorie Raymond, une adolescente de 15 ans, s'est pendue. Les propos formulés à son endroit depuis des mois ont eu l'effet d'une arme à feu dans sa vie et celle de ses proches. Depuis que Marjorie a posé le geste fatal, bien des gens s'expriment pour dénoncer l'intimidation à l'école et réclamer des actions plus costaudes pour l'enrayer. Espérons que ces voix resteront aussi fortes et nombreuses lorsqu'elles seront témoins ou victimes à leur tour d'actes d'intimidation." Suite de l'éditorial de Brigitte Breton du Soleil.

Aucun commentaire: