mardi 13 décembre 2011

L'intimidation, un fléau social qui déborde les murs de l'école

"Beaucoup de  choses ont été dites depuis le suicide d'une adolescente, survenu il y a deux semaines en Gaspésie, des suites d'actes d'intimidation dont elle était victime  à son école. L'intimidation consiste à user de diverses formes d'abus de pouvoir pour abaisser, ridiculiser, harceler, terroriser, humilier, dénigrer, médire ou mépriser autrui. Ces actions verbales ou psychologiques visent à faire sentir à la victime qu'elle doit se considérer comme un être inférieur à cause de sa différence. En ce sens, l'intimidation déborde les relations entre élèves. Elle peut être dirigée contre un élève mais également vers un directeur, un enseignant, un surveillant, une secrétaire ou un concierge. Cette liste de victimes potentielles peut aussi  se transformer en agresseur envers d'autres adultes  et jeunes d'une école." Suite de la lettre d'opinion de Jacques Hébert, professeur de l'UQAM, parue dans La Presse.

Aucun commentaire: