vendredi 2 décembre 2011

Plan d'action contre la violence à l'école : madame la Ministre, qu'attendez-vous pour agir ? (CSQ)

"«Suicide, menaces de mort, sites Facebook haineux, intimidation, blessures, décrochage, voilà autant d'événements tragiques survenus récemment qui sont en lien avec le milieu scolaire. Pourtant, le gouvernement du Québec refuse d'agir et tergiverse avec son plan de lutte contre la violence à l'école, jugé inefficace et incomplet», affirme la vice-présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot. Plus de trois ans après l'implantation du plan, les résultats tardent à se faire sentir dans les écoles et nos cris d'alarme répétés demeurent sans réponse de la part de la ministre de l'Éducation. «La ministre répète sans cesse et sans gêne qu'elle va agir et intervenir, que ça s'en vient. Nous devions obtenir le plan d'action bonifié en juin dernier, puis en septembre. Nous sommes rendus en décembre et toujours rien. Nous déplorons le manque de sérieux de la démarche et la légèreté avec laquelle elle traite ce dossier», ajoute Louise Chabot.
La CSQ réclame du gouvernement qu'il bonifie son plan d'action afin d'assurer un milieu de vie sain et exempt de violence. Ce plan doit prévoir un système de monitorage permettant de mieux reconnaître et cibler la violence dans les établissements, incluant un volet d'éducation à la citoyenneté numérique. Enfin, le Ministère devrait réaliser le portrait de situation de la présence de la violence dans les écoles qu'il nous promet depuis l'automne 2008." Suite du communiqué de presse de la CSQ.

Aucun commentaire: