mardi 20 décembre 2011

Une fillette musulmane à l'abri de la musique à la maternelle : un accommodement tolérable, selon Line Beauchamp

"S'il ne brime pas les autres enfants, qu'il vise l'intégration et qu'il n'impose pas de compromis sur le plan pédagogique, un accommodement raisonnable peut être toléré, a soutenu la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, interrogée par les médias en marge d'une conférence de presse. Le Journal de Montréal a révélé hier qu'une école montréalaise du quartier Saint-Michel avait permis de porter un casque d'écoute antibruit à une musulmane inscrite à la maternelle, parce que sa religion lui interdit d'écouter de la musique. «Il ne s'agit pas d'un compromis au programme québécois des études [...], on parle de la maternelle, qui sert à intégrer tous les enfants», a souligné Mme Beauchamp." Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais dans la version papier du Devoir.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Pourquoi utiliser l'euphemisme "raisonable" pour qualifier les absurdités? Premièrement c'est aux étrangers à s'adapter à notre culture, pas l'inverse. Deuxièmement, les Turcs musulmans ne sont pas moins musulmans parce qu'ils imposent des règles à l'école. Un parent qui demande que sont enfant porte un casque d'ecoute à l'école "parce quil est musulman" se fera simplement dire que tout le monde ici est musulman et il n'y a pas de casque en classe, et que le code vestimentaire interdit le hidjab, point, ca finit la. Et puis c'est une boite de Pandore, les autres musulmans qui jusqu'ici n'ont pas fait de demande vont tils commencer le bal? Est-ce qu'un garcon musulman pourra ecouter la musique alors que la fille musulmane sera contraite de porter un casque? Et puis se sera les demandes d'absence lors des cours de biologie, et les creationistes pourront demander qu'on insere des bouchons dans les oreilles de leurs enfants à chaque fois qu'on parle de dinosaures de l'ere jurasique ou d'évolution?