vendredi 20 janvier 2012

Anglais intensif : trop vite, juge le syndicat

"Les commissions scolaires veulent implanter trop vite l'anglais intensif dans les classes de sixième année, estime le syndicat qui représente les enseignants des commissions scolaires de la Capitale et des Premières-Seigneuries. «C'est bien trop tôt, il y a encore beaucoup de questions qu'on se pose», dit le président du Syndicat de l'enseignement de la région de Québec, Denis Simard." Suite de l'article de Marc Allard du Soleil.

"Le chef de l'Action démocrati­que du Québec (ADQ), Gérard Deltell, exhorte le gouvernement à don­ner des réponses claires aux enseignants inquiets des répercussions de l'implantation de l'anglais dans les clas­ses de sixième année." Suite de l'article de Marc Allard du Soleil.

Aucun commentaire: