mardi 17 janvier 2012

CFER : les professeurs font la différence

"«Ce sont les profs qui font la différence. Ils sont attachés à nous. Ce n'est pas comme un prof qui change de groupe chaque jour. » Kevin, 16 ans, a repris le goût d'aller à l'école en fréquentant le Centre de formation en entreprise et récupération (CFER) de Sainte-Marie de Beauce. « Je trouve ça le fun de travailler en usine plutôt qu'être assis en classe pendant quatre périodes à écouter un professeur. Je ne me verrais pas retourner là-dedans», ajoute Kevin. Le CFER-Beauce accueille 30 élèves qui entreront sur le marché du travail après avoir reçu une formation de trois ans. Les 21 CFER du Québec accueillent des élèves qui ont connu de grandes difficultés dès le primaire." Suite de l'article de Régys Caron du Journal de Québec.

"La création de ces programmes de qualifications pour les élèves en difficultés a permis de réduire le taux de décrochage et d'accroître le taux de diplômation, reconnaît le ministère de l'Éducation. Considérés comme pertinents, ces programmes gagneraient à être mieux conçus, croit Sylvie Castonguay, et les certificats remis aux élèves ne devraient pas être inclus dans le taux de diplômation au secondaire." Suite de l'article de Régys Caron du Journal de Québec.

Aucun commentaire: