mardi 3 janvier 2012

Cyberintimidation : les filles sont ciblées

"Les jeunes filles sont les plus sévèrement affectées par la cyberintimidation que les garçons, révèle une recherche menée par une criminologue qui s’est intéressée aux effets dévastateurs de l’agressivité qui circule dans le monde virtuel. «T’es laide, t’es grosse… tu devrais te pendre!» Tracie Pearson n’oublie pas les messages haineux que lui ont envoyés sur Facebook des filles qui ont même voulu créer une page «anti-Tracie» sur le célèbre réseau social. «J’ai fait une dépression. J’étais certaine que j’étais obèse. C’était dur d’aller à l’école. La seule chose que tu penses, c’est d’aller te tuer», raconte avec émotion la jeune fille de 16 ans. Tracie veut maintenant dénoncer la cyberintimidation sur toutes les tribunes. «Il faut en parler», insiste-t-elle." Suite de l'article de Isabelle Maher du Journal de Montréal.

Aucun commentaire: