jeudi 26 janvier 2012

Faible surveillance dans les écoles secondaires

"Moins d'une semaine après qu'un individu armé se fut introduit dans l'école secondaire la Camaradière, le Journal a constaté qu'il est plutôt facile de circuler librement à l'intérieur des établissements scolaires de Québec. Des huit écoles secondaires de la région visitées, un seul établissement a interdit l'entrée du Journal faute de raison valable alors qu'il a été possible de circuler dans toutes les autres écoles, parfois même pendant de longues minutes avant d'être intercepté." Suite de l'article de Nicolas Saillant du Journal de Québec.

Aucun commentaire: