lundi 16 janvier 2012

La face cachée du décrochage scolaire

"La baisse du taux de décrochage et l'augmentation de la diplomation au secondaire cachent un portrait plus sombre qu'il n'y paraît, déplorent des spécialistes de l'éducation. Le taux de décrochage a continué à diminuer en 2009-2010 pour s'arrêter à 17,4% comparativement à 18,4% l'année précédente, annonçait le ministère de l'Éducation (MELS) le mois dernier. En octobre, le MELS révélait que le taux de diplomation, après sept ans, avait progressé de 0,4 point de pourcentage en un an pour atteindre 72,3%. Ces statistiques réjouissantes laissent certaines personnes perplexes. Le ministère de l'Éducation fait du «nivellement par le bas», soutient Sylvie Castonguay, directrice générale du réseau des 21 Centres de formation en entreprise et récupération (CEFER). Mme Castonguay déplore que le MELS insère dans son taux de réussite globale les diplômés sortis de programmes préparatoires à l'emploi où les exigences sont à son avis insuffisantes." Suite de l'article de Régys Caron du Journal de Québec.

Aucun commentaire: