vendredi 6 janvier 2012

La peur du logiciel libre

"De quoi le gouvernement provincial peut-il bien avoir peur lorsque vient le temps d'ouvrir son marché de l'informatique à la libre concurrence? L'adoption de la politique-cadre et d'une loi sur la gouvernance et la gestion des ressources informationnelles des organismes publics, mise de l'avant par la présidente du Conseil du trésor, Michelle Courchesne, devait favoriser l'ouverture de l'administration publique au logiciel libre. Mais dans les faits, les seuls gestes posés jusqu'ici par les gestionnaires de l'État ont visé à les soustraire à cette volonté. (…) La même chose se produit dans le réseau de l'éducation où la Société GRICS, qui relève pourtant des commissions scolaires, a elle également arrêté son choix sur une plateforme Microsoft pour le développement de sa suite administrative. Les commissions scolaires qui voudraient avoir recours au logiciel libre devront donc aller voir ailleurs." Suite de l'éditorial de Pierre Asselin du Soleil.

Aucun commentaire: