dimanche 29 janvier 2012

L'anglais intensif en 6e année: de nombreux écueils

"Cette semaine a été marquée par une publicité conjointe de syndicats d'enseignants montréalais, qui s'unissent dans le but de protester contre le projet d'implanter unilatéralement le bilinguisme dans les classes de sixième année du primaire au Québec. Ce cri du coeur peut se définir ainsi: l'instauration du bilinguisme dans ces classes est une aberrance notoire." Suite de la lettre d'opinion de Tania Longpré parue dans La Presse et source de la photo.

Aucun commentaire: