mercredi 25 janvier 2012

L’hypnose sur les bancs de l’école

"«Vos paupières sont looouuuurdes, et à trois, vous m’obéirez.» Quand on parle d’hypnose, on pense souvent à son côté sensationnaliste, qui met en spectacle le contrôle absolu d’une personne par un hypnotiseur. Pourtant, l’hypnose fait aussi l’objet d’un usage clinique et gagnerait, selon certains professionnels, à être davantage utilisée dans le milieu scolaire.  «L’hypnose spectacle nuit à la réputation de l’hypnothérapie utilisée dans un contexte professionnel, déplore le Dr Rémi Côté, psychologue à la Commission scolaire de Mont-réal et membre de la Société québécoise d’hypnose. Il faut faire la différence entre les deux, explique-t-il. Si l’hypnose spectacle vise le contrôle d’une autre personne, l’hypnose clinique, elle, encourage plutôt une grande détente et la suggestion de conseils qui aident à l’amélioration de situations problématiques ciblées.»" Suite de l'article de Véronique Leduc de Métro Montréal.

Aucun commentaire: