vendredi 27 janvier 2012

Litige entre l'Université Laval et le Dr Fernand Labrie

"L'Université Laval s'adresse à la Cour supérieure pour forcer le Dr Fernand Labrie à dévoiler les frais de recherche et à verser à l'Université les sommes qui lui seraient dues pour la mise au point d'un traitement contre l'atrophie vaginale. Les documents déposés à la cour cette semaine nous apprennent qu'un litige oppose l'Université et le réputé chercheur à propos de l'information que le Dr Labrie doit divulguer. Ces données permettraient à l'Université de connaître les frais engagés par les sociétés appartenant au Dr Labrie pour le développement du Vaginorm, un traitement qu'on décrit comme l'équivalent du Viagra pour les femmes. Ce projet fait l'objet d'un important partenariat évalué à près de 330 millions$ avec la compagnie Bayer. EndoCeutics prévoit embaucher plus d'une centaine d'employés d'ici 2013. Ce traitement est le résultat de 19 années de recherche et de près de 160 millions$ d'investissements. Les parties avaient soumis leur différend à un tribunal d'arbitrage, composé de trois avocats, qui a rendu sa décision en septembre 2011. Les trois arbitres ordonnaient au Dr Labrie et aux deux compagnies qu'il a fondées, Endorecherche et EndoCeutics, de remettre, dans un délai de 45 jours, les documents réclamés par l'Université et par le CHUQ également." Suite de l'article de Pierre Asselin du Soleil et source de la photo.

Aucun commentaire: