dimanche 1 janvier 2012

Que nous réserve 2012 en éducation ?

"En éducation, l'année 2012 sera déterminée par un homme, peut-être deux. Le premier est Jean Charest. Si le premier ministre du Québec annonce des élections au printemps, comme plusieurs analystes semblent le croire, on assistera assurément à bien des mouvements en éducation. Actuellement, ce n'est pas sous la gouverne ronflante de la ministre Beauchamp qu'on assiste à de grands changements dans le domaine scolaire. On vit au mode «petite gestion», pas au mode «innovation» ou «solution». Si, d'un côté, je préfère un MELS endormi et tranquille qui ne vient pas saccager le travail des enseignants, d'un autre, on s'ennuie d'un leadership clair et affirmé. Parfois, j'ai même l'impression que Jasmin Roy et Pierre Lavoie en font plus pour les élèves québécois que nos élus." Suite du billet du professeur masqué.

Aucun commentaire: