vendredi 13 janvier 2012

Quelque chose de moisi au royaume des commissions scolaires

"(...) De deux choses l'une, ici: ou bien la Commission scolaire de Montréal savait que l'école Saint-Gérard, dans le quartier Villeray, était contaminée au point de menacer la santé des enfants et du personnel et elle a tardé à agir, ou bien elle n'avait pas conscience de la gravité de la situation. Dans les deux cas, la même question se pose: à quoi peuvent bien servir ces grosses structures que sont les commissions scolaires, avec leurs gros budgets, leurs nombreux départements, leurs professionnels, leurs cols bleus, leur mécanisme de surveillance, leur direction, si on doit attendre que des enfants multiplient les bronchites avant d'admettre que les grandes taches brunâtres au plafond des classes sont effectivement malsaines?" Suite de la chronique de Vincent Marissal.

Aucun commentaire: