mercredi 15 février 2012

10 000 étudiants dans la rue contre la hausse des droits de scolarité

"À la reprise des travaux parlementaires, hier, les leaders étudiants ont prévenu le gouvernement que la grève déclenchée lundi prendrait une ampleur «exponentielle» s'il ne renonçait pas à hausser les droits de scolarité. Entourés de représentants du Parti québécois, de Québec solidaire et d'Option nationale, la présidente de la Fédération étudiante universitaire Québec, Martine Desjardins, et le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), Léo Bureau-Blouin, ont affirmé que la grève amorcée lundi à l'Université Laval ne faisait que commencer. «Le mouvement va prendre de l'ampleur, va devenir exponentiel au cours des prochaines semaines», a déclaré Mme Desjardins. «Lorsqu'on discute avec les étudiants, on se rend compte qu'ils sont plus déterminés que jamais», a ajouté M. Bureau-Blouin." Suite de l'article de Lia Lévesque de la presse canadienne.

"La machine est huilée, et se met tranquillement en branle. Près de 11 000 étudiants de l'Université du Québec à Montréal et de l'Université Laval (environ 1000) seraient actuellement en grève générale illimitée, soit un peu plus de 2% de tous les 475 000 étudiants au cégep et à l'université. " Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais du Devoir.

Aucun commentaire: