vendredi 24 février 2012

Compressions ou pas ?

"À environ un mois du dépôt du budget Bachand, les commissions scolaires s'attendent toujours à une ponction de 100 millions et redoutent  l'implosion de leurs services administratifs.«Moi, j'ai parlé à la ministre, récemment, et elle nous a dit qu'il y a des efforts budgétaires qui s'en viennent. On s'attend à un minimum de 100 millions. Les cégeps, vous allez voir, c'est la même chose. Le seul endroit où ils vont investir, ce sont les universités. Le Conseil du trésor nous l'a déjà annoncé, puis la ministre, elle me l'a confirmé», a fait savoir la présidente de la Fédération des commissions scolaires, Josée Bouchard. «Si on a les compressions annoncées, c'est sûr qu'il va y avoir plus de commissions scolaires en déficit parce qu'on n'est plus capables de s'équilibrer avec l'argent dans les surplus; on n'en a plus! », a-t-elle ajouté. Radio-Canada avait révélé, mercredi, que huit commissions scolaires affichaient déjà un déficit en 2011-2012. La Commission scolaire de Montréal (CSDM) arrive en tête de liste avec un manque à gagner de 19,2 millions. Questionnée à ce sujet, hier, la ministre de l'Éducation a présenté l'autre côté de la médaille. «Il y a eu 64 commissions scolaires sur 72 qui ont réussi à boucler leur budget. (Et) même dans un contexte de surplus budgétaire comme on a connu en 2004, 2005 ou 2006, il y a toujours eu environ quatre, cinq ou huit commissions scolaires en déficit; donc, la situation n'est pas exceptionnelle », a-t-elle déclaré, jurant de poursuivre sa lutte à la bureaucratie scolaire. Suite de l'article de Jean-Luc Lavallée du Journal de Québec.

Aucun commentaire: