samedi 4 février 2012

Deux ténors de la droite simpliste

"(...) Pour le bien collectif du Québec, on ne retiendra donc rien de ce triste pamphlet, sauf, peut-être, sa critique du «pragmatisme» à la François Legault, une position insignifiante qui voudrait faire croire à l'existence de solutions techniques à des enjeux politiques. «Plus que tout, écrit Marcotte, nous avons besoin d'en finir avec la "tyrannie du pragmatisme" et de redonner leurs lettres de noblesse aux idéologies.» Nous sommes bien d'accord quant au principe. C'est la raison pour laquelle la droite libertarienne de Joanne Marcotte et les droites supposément pragmatiques des Legault et Charest trouveront la gauche sociale-démocrate sur leur chemin." Suite de la critique de Louis Cornellier du Devoir.

Aucun commentaire: