mardi 21 février 2012

Éthique et culture religieuse : un bouc émissaire pour questionnements identitaires

"La Cour suprême du Canada vient de rendre son jugement relativement à la demande d'exemption du cours d'éthique et culture religieuse formulée par des parents catholiques, au nom de l'atteinte à leur liberté de conscience et de religion. La Cour a rejeté à l'unanimité la demande au motif que les parents n'ont pas réussi à faire la preuve de cette atteinte à leurs libertés. La vaste majorité des juges a également tenu à préciser que le fait d'exposer les enfants à une présentation globale de diverses religions, sans les obliger à y adhérer, ne constitue pas un endoctrinement des élèves qui porterait atteinte à leur liberté de religion ou à celle de leurs parents. Elle observe, au contraire, qu'il faut prendre acte du fait que les sociétés québécoise et canadienne sont multireligieuses et que les enfants sont exposés dans leur vie sociale à des réalités différentes de celles qu'ils connaissent dans leur environnement familial immédiat, réalités avec lesquelles l'école doit les familiariser." Suite de la lettre d'opinion de Mireille Estivalèzes parue dans Le Devoir.

Aucun commentaire: