vendredi 3 février 2012

Hausse des droits de scolarité : le réseau des Universités du Québec préoccupé

"Même si le réseau des Universités du Québec (UQ) appuie la hausse des droits de scolarité, il se montre préoccupé par les effets que cela pourrait avoir sur l'accessibilité aux études universitaires. L'institution, qui encadre neufs établissements dans la province, vient de produire un rapport dans lequel sont émises 13 recommandations ayant comme objectif de contrer les effets de l'augmentation des droits de scolarité." Suite de l'article de Marie-Pier Duplessis du Soleil. Voir le rapport.


"Le réseau de l’Université du Québec a publié aujourd’hui le rapport du Comité sur l’accessibilité financière aux études. Celui-ci propose différentes mesures pour valoriser et soutenir la participation aux études universitaires dans un contexte de hausse des droits de scolarité." Suite de l'article de Thaïs Martel de Québec Hebdo.

"Le réseau de l'Université du Québec (UQ) s'inquiète de l'impact de la hausse des droits de scolarité de 1625$ sur cinq ans sur la fréquentation universitaire. Un rapport d'un comité interne sur l'accessibilité financière aux études démontre que la clientèle de l'UQ, qui doit déjà composer avec de multiples obstacles pour aller à l'université, est plus à risque de se laisser décourager par des droits de scolarité plus élevés. «L'UQ a un profil plus sensible à une hausse des droits, car les deux tiers de nos étudiants sont des étudiants de première génération, c'est-à-dire dont les parents n'ont jamais fréquenté l'université. Ailleurs, dans les autres [établissements], c'est 42%», a soutenu Sylvie Beauchamp, présidente de l'UQ. «En plus, le cheminement des étudiants du réseau de l'UQ n'est pas linéaire. Pour plusieurs c'est un retour aux études et concilient études-travail-famille en plus forte proportion que dans les autres universités.» " Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais dans la version papier du Devoir.

Aucun commentaire: